U14 / Minimes
2005 / 2006

Horaires des entraînements


Lundi: 18h30 / 20h00 {La Cipale} exclusivement pour les joueurs concernés (prévenus par leurs entraîneurs)
Mercredi: 17h30 / 19h00 {Cité U}

Vendredi: 18h30 / 20h00 {La Cipale}

Samedi: match

Lieu des entraînements


La Cipale (75012) 
ou
Cité Internationale Universitaire de Paris (75014)


U14 Minimes 1 (2005)

Dirigeants:

  • Grégory CHAUSSE 
  • Haitham JOUMNI
  • Hélène CANTON
  • Xavier ROTARU

Educateurs:

  • Julien
  • Carl 
  • Charly 
  • Antoine

  puc.rugby.2005@gmail.com


Saison 16-17
Saison 16-17
Saison 17-18
Saison 17-18

U14 Minimes 2 (2006)

Dirigeants:

  • Véronique BASTOS
  • Elisabeth OLAUSSEN
  • Matthieu GALAND

Educateurs:

  • Julien
  • Carl
  • Charly
  • Antoine

pucdirigeants2006@gmail.com

GRESIVAUDAN - 2018

Le rugby, c'est l'histoire d'un ballon avec des copains autour et quand il n'y a plus de ballon, il reste les copains ... »
Cette conception poétique de Jean-Pierre Rives pourrait résumer assez fidèlement l'esprit du club dont nous arborons fièrement les couleurs et dans le cas qui nous concerne, la catégorie que nous portons.

Hormis le stage de Soustons, ce voyage au pays du Grésivaudan constitue pour notre délégation Puciste le premier gros déplacement de la saison. Organisé de main de maître par Grégory, le voyage de Paris jusqu'à l'entrée du stade se passa sans aucune encombre et les joueurs eurent tout le temps nécessaire pour se préparer et rentrer dans leur tournoi dans les meilleures dispositions.

Nous sommes au stade, les joueurs sont prêts, en cercle, serrés, concentrés. Le capitaine parle. Et il parle bien. Le discours est direct mais passionné, presque universel. Chacun mesure sa chance et prend conscience de son devoir quand d'autres sont restés à Paris parce que blessés ou empêchés alors on ne doit pas les décevoir ! Les épaules se cognent, les regards sont déterminés. Ils sont prêts !

Le premier match contre l'US deux-ponts sonna le début de notre belle histoire. 
La configuration du terrain, immense avec 2 en-but de 25m et sans poteau, le jeu sans mêlée ni touche expliquent peut-être une mise en jambe un peu poussive mais globalement maîtrisée par les Pucistes rarement inquiétés, soldée par 2 essais à rien. Ce match permit néanmoins aux joueurs de chasser quelques doutes et aux coaches de donner des consignes vouées à évacuer les quelques grains de sable ralentissant la machine. En bon professionnel consciencieux, nous profitâmes des rotations entre les poules pour assister aux rencontres de nos futurs adversaires et de par notre œil avisé, analyser les points forts et points faibles de chacun.

Parmi eux le clubs des Arlequins dont on put croire qu'ils vinssent d'outre-manche mais qui en fait venaient juste de Béziers ! D'une qualité de jeu semble-il supérieure à nos précédents adversaires, les Pucistes ont mis tous les ingrédients et n'ont fait qu'une bouchée des Bitterois pris dans tous les secteurs du jeu. 4 essais à 0.

Cette belle montée en puissance si chère à notre Chap' s'est confirmée avec une écrasante victoire face aux Italiens d'Aqui Terme qui sur un terrain de 25m nous auraient posé quelques problèmes de par leur masse corporelle mais sur un terrain de 100 mètres face à des défenseurs impeccables et une attaques de feux follets, la mission s'avéra impossible et les Transalpins s'inclinèrent lourdement. 7-0 ! En 10 minutes, c'est pas mal.

Avec 2 victoires bonifiées, ce tonitruant démarrage nous plaça très logiquement en tête de la poule devant les Arlequins. L'autre poule fût remportée par d'impressionnants Tchèques suivis des locaux du CSBG. Nous devions retrouver tout ce petit monde le lendemain dès l'aube, à l'heure où blanchit la montagne isérienne mais pour l'heure il fût temps pour les enfants de regagner leur famille d'accueil et pour éducateurs et dirigeants de s'hydrater après cette longue journée harassante mais ô combien encourageante. Au coucher du soleil donc, les enfants ayant largement fait leur part du boulot et savourant un repos bien mérité, ce fut au staff Puciste de montrer le maillot à la population locale et aux représentants des autres clubs ! Et même si la performance n'est pas mesurée, sachez que de ce coté-là non plus le PUC n'est pas mort ! La préparation physique de certains lundis soir y est surement pour quelque chose !

Profitons de cet interlude pour insister sur l'organisation parfaite de ce tournoi (plus de 1000 participants - 125 bénévoles) et pour saluer la gentillesse des familles qui ont accueilli les 70 enfants du PUC.

Dimanche - 9h, l'heure de vérité approche. Toutes les équipes sont là pour en découdre. Les Tchèques nous ont fait une belle impression la veille ; les Arlequins (qui viennent encore de Béziers) ont l'esprit revanchard et l'équipe du CSBG nous semble à vue de nez la plus faible.

Le premier match nous oppose donc aux Tchèques de Rîcany qui ont montré jusque là un jeu d'affrontement physique permanent dans l'axe, aidés par la morphologie exceptionnelle de quelques joueurs mais donc nous avions deviné les limites (l'œil avisé ... vous vous souvenez !) quand il s'agit d'écarter sur les ailes. Il fallait donc être prêt pour un réveil musculaire intense et celui-ci ne se fit pas beaucoup attendre car nos adversaires, dès le coup d'envoi ne dérogèrent pas à leur système de jeu. Sauf qu'en face, ils tombent sur une défense agressive et hermétique et ce sont les violets qui rapidement font douter des Tchèques inexorablement impuissants. Le PUC marque par 2 fois et la réduction du score sur un exploit personnel par Ricany ne changera rien. Le coup de sifflet final de l'arbitre 5 minutes avant la fin du temps scelle notre victoire mais celle-ci ne souffre d'aucune contestation tant notre domination fût flagrante.

Le plus gros morceau étant tombé, le trophée se rapprochait de plus en plus. Encore fallait-il ne pas pêcher par orgueil et respecter les adversaires, car le rugby reste avant tout un jeu ou le combat et l'envie sont primordiaux. Les erreurs passées (à Béthune notamment) ont contribué à faire grandir ce groupe et les violets ont abordé chacun des deux matchs avec la même intensité. Les Arlequins et leur soif de revanche n'ont pas tenu longtemps face à des Pucistes déterminés et extrêmement appliqués. 3 essais à 0. Quant à nos amis du Belledone-Grésivaudan ils ont courageusement lutté pendant 3 minutes avant de craquer physiquement et mentalement pour quitter le tournoi sur le score lourd de 8 essais à 0.

Bilan - 6 matches - 6 victoires - 23 essais marqués - 1 essai encaissé et un beau trophée à remettre en jeu l'année prochaine.

Ce premier objectif, pointé depuis le mois d'octobre au stage est atteint. Il n'était pas au départ l'objectif des 23 joueurs mais l'objectif commun de tout un groupe qui s'entraine ensemble depuis plusieurs mois pour grandir ensemble. C'est à tout le groupe minimes que revient ce trophée.

Avec la perspective des tournois de Saintes, Issoire, Besançon, le championnat d'Ile de France dans lequel nous sommes toujours en lice, la qualification à la finale du Super Challenge espoir, il reste plein de beaux moments de rugby à vivre ensemble jusqu'à la fin de la saison. Nous essaierons d'aller tous ensemble le plus loin possible et si l'état d'esprit est semblable à celui que nous, chanceux témoins, avons ressenti ce week-end, alors nous irons très loin. Et quand bien même à la fin s'il n'y a plus le ballon, ben il restera les copains ! C'est l'essentiel.

Olivier, Cyrille & Stéphane


CALENDRIER U14 2018-T1

Il y a des matchs tous les week-end, le plus souvent le samedi après midi. La participation des joueurs y est nécessaire. Ainsi, les minimes sont inscrits au championnat d'Ile de France (CIFR), et rencontrent les autres équipes d'Ile de France dans des triangulaires. Le transport des joueurs est effectué par covoiturage des parents. En 2016/2017, nos minimes se sont qualifiés pour la finale qui a eu lieu fin mai. Les U14 du PUC sont également alignés au Super Challenge, catégorie Elite, qui est un championnat de France pour les minimes. Ils y rencontrent les équipes présentes en Top 14 et en pro D2. Ils participent à des tournois qualificatifs organisés par exemple à Toulouse, Brive, Vannes, Agen, Toulon... Ces tournois durent le week end, il y en a trois dans l'année, le but étant de se qualifier pour la finale du Super Challenge, qui a lieu en général le premier week end de juin. Enfin, nos minimes participent à des tournois en France ou à l'étranger, qui se déroulent là aussi sur les week end. Ils sont ainsi partis, en fonction des années, à Francfort, à Toulouse, à Montauban, à Béthune, à Perpignan... Lorsque ces tournois ont lieu en France, les enfants sont hébergés par les familles des joueurs locaux, et nous rendons la pareille lorsque ces joueurs viennent à Paris.
Il y a des matchs tous les week-end, le plus souvent le samedi après midi. La participation des joueurs y est nécessaire. Ainsi, les minimes sont inscrits au championnat d'Ile de France (CIFR), et rencontrent les autres équipes d'Ile de France dans des triangulaires. Le transport des joueurs est effectué par covoiturage des parents. En 2016/2017, nos minimes se sont qualifiés pour la finale qui a eu lieu fin mai. Les U14 du PUC sont également alignés au Super Challenge, catégorie Elite, qui est un championnat de France pour les minimes. Ils y rencontrent les équipes présentes en Top 14 et en pro D2. Ils participent à des tournois qualificatifs organisés par exemple à Toulouse, Brive, Vannes, Agen, Toulon... Ces tournois durent le week end, il y en a trois dans l'année, le but étant de se qualifier pour la finale du Super Challenge, qui a lieu en général le premier week end de juin. Enfin, nos minimes participent à des tournois en France ou à l'étranger, qui se déroulent là aussi sur les week end. Ils sont ainsi partis, en fonction des années, à Francfort, à Toulouse, à Montauban, à Béthune, à Perpignan... Lorsque ces tournois ont lieu en France, les enfants sont hébergés par les familles des joueurs locaux, et nous rendons la pareille lorsque ces joueurs viennent à Paris.